Cycle féminin et ménaupose | Wild Yam récursseur de l'hormone DHEA | diosgénine | progestérone 

Frais de port offerts dès 75€ d'achats

France Métropolitaine

Cycle féminin et ménopause

Les œstrogènes sont sécrétés principalement pendant la première partie du cycle, du 1er au 14è jour. Leur rôle est de reconstituer l'endomètre, c'est à dire la muqueuse de la paroi de l'utérus éliminée lors des menstruations. Ils jouent un rôle important dans la croissance des follicules ovariens dont un seul donnera lieu à un ovule. Ils augmentent la vasodilatation et par voie de conséquence la rétention d'eau.

La progestérone sera sécrétée pendant le 2è partie du cycle, soit entre le 15è et le 28è jour. Elle va permettre l'épaississement de l'endomètre, réduire la vasodilatation, en un mot, elle créera l'environnement idéal pour recevoir l'œuf qui pourra se développer. Étymologiquement, progestérone signifie "qui favorise la gestation". Chaque femme aura environ 400 cycles menstruels avant l'arrêt définitif des menstruations, soit le début de la ménopause.

La ménopause n'est pas une maladie mais un processus normal. Pourtant la majorité des femmes consultent pour des problèmes liés à la ménopause, à savoir : bouffées de chaleur, crampes, sécheresse vaginale, maux de tête, ostéoporose, insomnies...
C'est alors que leur médecin prescrira des œstrogènes. Certains chercheurs, comme le Dr Lee, affirment que le responsable des problèmes de la ménopause n'est pas le manque œstrogènes, mais l'abaissement du taux de progestérone.

A 50 ans, chez la femme l'on constate une diminution des oestrogènes, l'ovulation diminue également et va même disparaître, et nous savons que la progestérone est issue du corps jaune des follicules à la suite de la libération de l'ovule. Quand il n'y a pas d'ovulation, il n'y a pas de corps jaune et en conséquence, pas de progestérone qui équilibre les effets des oestrogènes.

La femme a toujours passé le stade de la ménopause naturellement et les seuls remèdes étaient les plantes. Depuis des milliers d'années, elle a observé et utilisé la nature pour améliorer les symptômes liés à un processus naturel.

Les plantes les plus utilisées sont la Sauge, qui, avec ses propriétés relaxantes et antispasmodiques, renferme des œstrogènes végétaux.

La graine d'Onagre dont on extrait une huile riche en acide gras essentiels, 72% d'acide linoléique, Oméga 6, 10% d'acide linolénique, Oméga 3. Ces acides gras servent à la fabrication des prostaglandines qui jouent un rôle important dans les cycles menstruels.
Le Houblon qui possède des propriétés calmantes et des substances proches des œstrogènes.

Toutes ces plantes renferment des substances similaires aux œstrogènes mais pas de progestérone, dont le rôle est pourtant essentiel en équilibrant les effets des œstrogènes.
Une plante renferme la progestérone végétale: le Wild Yam mexicain, plus précisément une variété de Yam : le dioscorea mexicana qui peut renfermer 14% de diosgénine qui pourra facilement être convertie en progestérone par le corps.
Cette espèce, contient également les précurseurs d'une hormone de jeunesse la DHEA.

LE WILD YAM : l 'allié de la femme

De la puberté à la ménopause, la vie de la femme est subordonnée au délicat mécanisme de ses sécrétions glandulaires. Or, les traitements hormonaux proposés aujourd'hui ont parfois des effets secondaires désagréables.

Le Yam ou Igname sauvage, est utilisé depuis longtemps en Amérique Centrale pour soulager les douleurs. Le produit actif du Yam sauvage mexicain est la diosgénine qui est un précurseur hormonal. La diosgénine est une substance naturelle très proche des hormones produites par l'organisme de la femme. C'est cette similitude qui permet au foie, au fur et à mesure des besoins, de transformer lui-même ce précurseur végétal en hormones. Il ne se produit ainsi aucun effet secondaire.

Plus précisément, la diosgénine stimule les synthèses de DHEA et de progestérone.

Or, la DHEA, sécrétée par les glandes surrénales, joue un rôle important dans le traitement du vieillissement et la progestérone, qui est produite par les ovaires pendant la deuxième partie du cycle, et dont la déficience est très importante dès la prémonopause, a un pouvoir calmant, protège contre les effets des oestrogènes, empêche la rétention d'eau, et peut être considérée comme l'hormone de la maternité qui favorise la gestation.

Aujourd'hui, il s'avère que le Yam, plante progestérone-like, est l'allié naturel de toutes les femmes ayant des troubles en relation avec un déséquilibre hormonal : syndrome prémenstruel (2ème partie du cycle), douleurs des règles, cycles irréguliers, congestion du petit bassin, préménopause récente et installée avec risques d'ostéoporose.


 

Nous vous recommandons

Offe DHEA 50 mg 240  gélules pour le prix de 180

 

Dhea en crème atténuer vieillissement de la peau

prise et augmentation masse musculaire creatine monohydrate